Puerto-Madryn, aux portes de la Péninsule Valdés – Province de Chubut

claude17Publié par

Nous bullons à Puerto Madryn. Il faut dire que tout le début de séjour a été très actif… C’est dimanche et il y a du monde dans la ville et sur la plage.

Alain se baigne face à l’hôtel en fin de matinée (13H pour les argentins). Personne dans l’eau en dehors de quelques gamins téméraires.

Petit moment pour écrire des impressions en vrac:

Il faut avoir conduit dans ce pays pour te rendre compte que tu ne risques pas ta vie seulement à pied! Pas de flics sur les routes, pas de radars, pas de ceintures, tout le monde double malgré les lignes continues… Aux carrefours, c’est la plus grosse bagnole qui passe en premier!

Les gens sont adorables, sauf les commerçants avec lesquels il faut négocier tout le temps!

La nature est très préservée, elle est restée sauvage, on sent le souci de protéger la faune mais paradoxalement, il y a des constructions improbables dans des sites de toute beauté, les voitures (beaucoup de 4X4 à cause des pistes) sont très anciennes et mal entretenues, donc très polluantes. Pour les bus, même punition, ils sont bien pourris et crachent une fumée épaisse et très noire…

Dans certains paysages, surtout en Patagonie, c’est le plastique qui règne dans la nature. Le vent emporte ce que les gens jettent dans les villes et villages et toutes les saloperies finissent leur couse dans la pampa. Nous voyons les gens jeter leurs mégots et autres détritus dans la rue, il ne semble y avoir aucune sensibilisation aux problèmes d’environnement.

Demain matin, nous partons pour Calafate où Julien nous attend.