Tharros

Péninsule du Sinis – Sardaigne

Posted by

La péninsule du Sinis n’est pas à proprement parler un haut lieu touristique de la Sardaigne mais c’est plutôt ce que nous recherchons. C’est une zone humide où la présence humaine est rare. On y traverse des marais sur d’immenses étendues et la mer n’est jamais loin avec des plages de toute beauté. Pas de ville proche mais des petits villages comme Sa Roca Tunda où nous logeons. Il y a très peu d’habitants, peut-être un peu plus l’été. Les rues du village ne sont pas goudronnées et il n’y a pas de commerces. Tranquillité assurée!

Sur la route de Tharros, nous faisons une halte à San Salvatore di Sinis, sorte de ville fantôme qui a souvent été utilisée pour des tournages de westerns.

 

Aujourd’hui, nous décidons de visiter Tharros, site archéologique sur une zone marine protégée. Fondée par les Pheniciens  (VIIIème siècle avant J.C), elle devint un port de commerce très important pendant 5 siècles. Elle passa ensuite sous la domination des romains puis déclina petit à petit pour s’éteindre entre le IXème et XIème siècle. Malheureusement, à cette époque là, ses pierres ont été transportées jusqu’à Oristano pour fortifier la ville.

Il reste de nombreux vestiges qui valent le déplacement sur ce site dominant la mer. Il faut monter jusqu’à la tour espagnole du XVIème siècle pour apprécier la majestuosité du lieu. Du haut de la tour, sur la terrasse, la vue s’étale sur 360° permettant de mieux comprendre la situation de Cabras au milieu des marais. La mer de toute part avec des couleurs si variées est à couper le souffle. La vue sur l’extrémité de la péninsule est étonnante.

L’église en contrebas du site archéologique serait le résultat de l’allongement d’une église byzantine du 6ème et 7ème siècle et d’après Antonio, elle serait si bien conservée parce qu’elle aurait été recouverte de sable (formant une dune) pendant des siècles et aurait été découverte par hasard…

Sur la route du retour, nous craquons littéralement pour la plage de Mari Ermi, proche de celle d’Is Arutas, connues pour la particularité de leur sable formé de grains de quartz blanc et d’autres couleur pales (effet de petits grains de riz).  Sensation agréable sous la plante des pieds lorsque nous marchons.