Angra do Heroismo - Terceira - Açores

Arrivée à Angra do Heroismo

claude17Publié par

On embarque le lundi sur le ferry, toujours pas embêtés par la foule!  Tout au début du voyage, nous rencontrons Fabien, un jeune français qui voyage seul et à pied. Conversations sympas, ravis de partager notre expérience à Sao Miguel et Ponto Delagado (petit clin d’œil à Fabien qui comprendra!). Traversée longue mais qui passe finalement assez vite en tentant d’apercevoir des cétacés et en discutant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Arrivée vers 18H à Praia da Vitoria sous une pluie battante. Il nous reste 20Km pour rejoindre Angra do Heroismo. Très belle ville classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

Mais au port, malgré l’arrivée d’un ferry, pas un bus, pas un taxi! Tous les trois avec Fabien, nous sommes assez dépités, mouillés er chargés. Alain qui trouve toujours une solution à tout, part vers le parking et demande aux gens venus chercher leurs proches de nous emmener avec eux, mais nous sommes trois avec des bagages! Sous cette météo açorienne imprévisible, il finit pat trouver une dame et sa fille (je crois) qui accepte (avec une certaine réticence) de nous emmener à Angra. Youpi!!!

On comprend assez vite la réticence de la dame, elle sait à peine conduire… On commence à rire dans la voiture  en disant à Alain que sur toutes les voitures du parking (au moins 15!), il a choisi la seule dont la conductrice est nulle!  20km/h sur la voie rapide, nous trois pas à l’aise du tout à l’arrière, le pare-brise empli d’une buée persistante et un brouillard à couper au couteau!  A un moment, Fabien lui dit gentiment que si elle met la ventilation à fond, ça ira mieux. Il se fait jeter, elle lui répond que le problème n’est pas dans la voiture mais dehors!

Pourtant, il n’avait pas tort, la ventilation aurait sans doute amélioré un peu la visibilité. On arrive quand même à bon port (c’est le cas de le dire), toujours sous la pluie. Nous nous séparons là avec Fabien, non sans avoir échangé nos adresses mail.

Et nous voici de nouveau dans un bureau d’Ilhla Verde pour prendre la voiture de location dont Alain a négocié le prix avant de partir de Ponta Delgada.

Mais là, le prix annoncé ne correspond pas du tout! De 28E par jour, on passe à 39E après négociations! A 20H30, nous sommes toujours dans le bureau avec la patronne au téléphone. Au final, elle nous propose un prix de 32€ mais Alain ne cède pas (têtu? Non…) en lui disant que ce qui est promis est promis.

Nous partons donc à pied à la recherche du chemin de notre hébergement que l’employée d’Ilha Verde nous a vaguement expliqué. Rue pavée très en pente, comme toutes les rues d’Angra, avec nos valises et toujours sous la pluie! Un peu perdus, nous demandons notre chemin à deux filles en voiture. Elles ne parlaient pas anglais alors elles ont préféré nous emmener. On ne parlera jamais assez de la gentillesse des gens aux Açores.

On arrive chez Isaias, Casa de Hospedes, 35 rua Cipriao de Figueiredo.  Personnage assez particulier qui possède tout le quartier, 20 appartements à louer. Il propose aussi la location de scooters, de voitures et de vélos. Il est aussi propriétaire du petit bar de quartier en bas de ses logements…

La chambre est correcte, à 35€, avec un balcon qui donne sur une charmante église bleue. La rue est très calme.

Nous nous installons et il doit bien être 21H30. Isaias nous indique un resto où vont les gens du coin. parfait pour nous, il nous y conduit (sans monnayer la course, oui, il fait aussi le taxi!)

Resto plein un lundi soir! Nous sommes installés sur une terrasse couverte. Cuisine familiale copieuse et pas chère. Nous avons presuqe fini, Alain est à l’intérieur pour régler et 3 personnes arrivent, deux gars bien éméchés et une fille. Ils me voient seule et entament la conversation. Ils comprennent que je suis française et viennent me servir un immense verre de vin blanc pétillant local.

Quand Alain revient, il y a droit aussi et ils nous font asseoir à leur table! Re-vin blanc, discussions en anglais approximatif sur leur île et  sur Isaias (connu comme le loup blanc) et qu’ils surnomment « p’tite bite » à cause des frasques de sa femme! Franche rigolade à tel point qu’ils ne nous laissaient pas partir. Soirée de bienvenue arrosée avec des locaux, le séjour sur Terceira débute bien… Le lendemain, je n’ai pas mentionné son surnom à Isaias!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Notre location chez Isaias
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Vue sur l’église de notre balcon