Voyage en Croatie – Mai 2018

Posted by

L’impression générale que nous a laissée la Croatie est un goût de « revenez-y ». Quelques mots en vrac pour la décrire: couleurs, mer, montagne, forêt, campagne, désert, sauvage et hélas, chantier!

En effet, tout le long de la côte dalmate ainsi qu’en Istrie, le paysage superbe est constellé de grues et d’engins jaunes. Des immeubles poussent comme des champignons. Pas seulement dans les zones urbaines mais partout où il y a de l’espace près de la mer. La population ne compte qu’un peu plus de 4 millions d’habitants et il construisent des logements pour 10 fois plus! Ce sont des immeubles exclusivement réservés aux touristes, le plus près possible de la mer pour certains, pas spécialement esthétiques.

En terme d’hébergement, je n’ai encore vu aucun endroit avec autant d’offre. Chaque maison, même dans des lieux improbables, en pleine campagne, propose une cambre ou un studio à louer.

A certains endroits touristiques, il y a des complexes entiers d’immeubles, de campings au milieu des bois avec des infrastructures dédiées aux touristes. C’est assez fou quand on sait que le pays ne dispose pas de vraies plages.

Il faut essayer d’oublier ça et se concentrer sur la nature exceptionnelle qui nous entoure.

Pour la langue, en Dalmatie centrale, nous avons pu nous débrouiller avec l’anglais mais dès que nous nous sommes rapprochés du nord en direction de l’Istrie, ça s’est compliqué. Les gens parlent l’allemand et une sorte de dialecte germano-croate. En Istrie, il ne se pratique que l’allemand et l’Italien.

Les touristes allemands, italiens et autrichiens étant majoritaires, les croates se sont adaptés à leurs besoins.

Nos maigres souvenirs scolaires d’allemand nous ont aidés même si l’allemand parlé en Istrie est parfois revisité! Nous avons entendu des choses comme « zwei hundred »!

La préoccupation principale la-bas est d’ouvrir bien grand les yeux pour profiter de tout ce que ce pays a à offrir.